Nouveauté : Commandez en ligne dès maintenant sur notre shop Vertical'Art
triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
triangle animations droite
< Retour aux news
|

Les avantages du no foot en escalade de bloc

10
Déc. 2020

De plus en plus de grimpeurs s’entraînent avec la technique du no foot (sans les pieds, en VF). Cet entraînement spécifique peut s’effectuer aussi bien sur bloc que sur pan Güllich. Il est très utile pour gagner en force et en assurance.

Le no foot, tendance des grimpeurs en salles d’escalade

Beaucoup de grimpeurs confirmés introduisent le no foot dans leur pratique du bloc, et certains deviennent même une source d’inspiration pour les plus débutants qui souhaitent développer leurs skills dans la discipline. Le no foot est une méthode stimulante et challengeante pour les passionnés d’escalade quand on cherche à avoir plusieurs cordes à son arc et à dépasser ses propres limites.

Mais au fait, le no foot, c’est quoi concrètement ?

L’objectif, c’est d’escalader un bloc en dévers uniquement avec ses bras, sans jamais utiliser ni poser ses pieds sur les prises. L’exercice peut également être réalisé sur pan Güllich, c’est-à-dire une succession de fines planches vissées à l’horizontale l’une au-dessus de l’autre que l’on gravit à la force des doigts et des bras pour travailler son physique.

Les 5 avantages du no foot à retenir

  1. Développe la force maximale, en mobilisant les bras et les doigts.
  2. a) Aide à la progression dans les jetés, à savoir les mouvements dynamiques qui consistent à bondir gainé et avec explosivité pour saisir une prise éloignée.
    b) Améliore la force de contact dans un jeté, c’est-à-dire la force nécessaire au grimpeur pour se stabiliser une fois que ses doigts sont entrés en contact avec la prise. Autrement dit, le no foot permet d’être capable de mieux serrer une prise lorsqu’on la saisit.
  3. Le no foot permet d’explorer, d’essayer et de s’ajuster sur un grand nombre de préhensions, que ce soit des plats, des réglettes, des pinces, des bacs… tout comme il va engager le grimpeur dans différentes inclinaisons, allant du simple dévers au toit.
  4. Oblige le grimpeur à se servir des prises intermédiaires et fait travailler son équilibre, la coordination des bras et la manière dont ils se balancent pour mieux s’orienter vers la prise à atteindre.
  5. Offre une très bonne perception de l’espace de grimpe en incitant le grimpeur à incliner son corps, à réaliser davantage de croisés ou encore à grimper en compréhension, c’est-à-dire à monter les mains à plat de chaque côté du bloc en comprimant la paroi pour une meilleure adhérence.

Et pour un no foot réussi, il faut le faire dans des conditions optimales :

  • Ne jamais bourriner ce type d’entraînement, très sollicitant pour les muscles de vos bras,
  • Bien s’échauffer et s’hydrater suffisamment pour prévenir les risques de blessure musculaire,
  • Bien récupérer entre chaque passage effectué en no foot,
  • Prendre du temps, après votre séance de grimpe, pour bien étirer ses doigts et les muscles sollicités lors de l’entraînement.

 

En attendant la réouverture de votre spot d’escalade à Vertical’Art Lyon, ceux qui ont la chance d’avoir un pan Güllich personnel à la maison, n’hésitez pas à vous faire de petites sessions home training en no foot pour ne pas perdre votre force de grimpeur pendant le confinement 😉

Stay calm and go climb after the covid !

THE ONLY LIMIT IS YOUR MIND